Solstice d’hiver

 

 

Origines et idées de célébration

 

Le Solstice d’Hiver a lieu chaque année au moment où le soleil change de position et atteint son extrême méridional par rapport à la terre.

Il correspond à la nuit la plus longue de l’année (en opposition au solstice d’été qui correspond à la nuit la plus courte de l’année).

Depuis la nuit des temps les solstices sont la source de nombreuses célébrations, que ce soit fêtes païennes ou fêtes religieuses.

Le solstice d’été est célébré par la danse du soleil dans plusieurs tribus amérindiennes.

Dans l’Égypte antique, le solstice d’été est aux alentours du gonflement des eaux du Nil et marque le début de la nouvelle année.

Dans le calendrier hindou, les deux solstices sont nommés Uttarayana (vers le 14 janvier) et Dakshinayana (vers le 14 juin). Ils marquent le mouvement du soleil le long d’un zodiaque fixe par rapport aux étoiles. Les solstices indiens sont traditionnellement calculés en se basant sur le tropique du Capricorne, d’où la différence significative entre les dates indiennes et réelles.

En Inde et en Asie du Sud-Est, le solstice d’hiver est à l’origine de nombreuses festivités locales.

Le christianisme célèbre différentes fêtes liées aux solstices :

– La fête de la Saint-Jean, le 24 juin (traditionnellement accompagnée de grands feux de joie),

– A Noël, le 25 décembre. Le sapin de Noël vient d’un rite païen du solstice d’hiver, un arbre symbole de vie était décoré avec des fruits, des fleurs et du blé. La date du 25 décembre a été choisie comme date pour la fête de Noël, principalement dans le but de la substituer aux fêtes païennes.

– L’Annonciation le 25 mars qui célèbre le moment où l’ange Gabriel annonce à Marie qu’elle est enceinte du fils de Dieu, et lui explique qu’elle portera un enfant tout en restant vierge. C’est l’origine de la croyance en une conception virginale à ne pas confondre avec celle de l’immaculée conception qui est propre au catholicisme. Cette date correspond à l’équinoxe de printemps.

Les Celtiques célèbrent : “LITHA” , fête païenne, de la mi été, opposée de “YULE” (solstice d’hiver), c’est aussi le jour le plus important de l’année pour les anciens cultes solaires. Cette fête correspond à la fête de la Saint Jean pour les chrétiens. Fête de la renaissance et de la fertilité.

a


Wotan / Odin chevauchant dans les airs son destrier à huit pattes Sleipnir, suivi de ses deux corbeaux Hugin et Munin (Pensée et Mémoire). Il est à l’origine de la figure moderne du Père Noël.
SOURCE : http://waru-wulf.eklablog.com

a

D’un point de vue spirituel, le solstice d’hiver marque le triomphe de la lumière sur le monde des ténèbres, la vie après la mort,  la renaissance de la nature après une période de vulnérabilité, la rotation éternelle du cycle des saisons.

Originellement, lorsque le solstice était annoncé, la femme de la maison plaçait une bûche dans le foyer et l’allumait avec un vieux charbon extrait de la bûche de l’année précédente, précieusement conservée. La nouvelle bûche devait brûler 3 jours et 2 nuits. Ensuite il fallait en conserver un morceaux pour à allumer la bûche de l’année suivante (et ainsi de suite chaque année…). La croyance populaire disait que ce moreau de bûche servirait à préserver la maison et ses habitants du tonnerre, des maladies et des mauvais sorts.

a

a

Autre tradition où tout les membres de la famille participent. L’homme de la maison choisit une belle bûche que la femme de la maison décorera de houx, de sapin, de gui, de rubans de couleur avant de la placer dans le foyer de la cheminée ou l’enfant le/la plus jeune l’arrosera d’eau de vie.

a

L’aîné.e des enfants allumera le feu, avec, comme vu plus haut un morceau de bûche provenant du feu du solstice d’hiver précédent (ou du solstice d’été).

Chacun.e prononcera la phrase suivante :

“Que cette flamme venue du jour le plus long de l’année nous éclaire pendant la nuit la plus longue.
Qu’avec elle, le soleil revienne dans notre demeure. »

Puis les membre de la famille prennent place autour de la table, à l’endroit choisi par la mère pendant que le feu brûle dans la cheminée, surveillé par le père.

Si vous ne possédez pas de cheminée, ou en plus du feu de celle-ci, il convient d’allumer les bougies symboliques.


Le père allumera d’abord une bougie rouge en citant ces mots :

“J’allume cette flamme en souvenir de tous les morts de la famille qui nous ont précédés sur cette terre et sans qui nous ne serions pas ce que nous sommes.”
(puis citer ici les défunts)

La mère allumera ensuite une bougie bleue, en disant :

“J’allume cette flamme en témoignage de fidélité à tous les parents et amis absents qui ne peuvent se trouver avec nous ce soir mais qui partagent notre foi dans le retour de la lumière.”
(citer ici quelques noms)

La personne la plus âgée allume enfin une bougie verte en disant :

“J’allume cette flamme en espérance de tous les enfants qui naîtront dans notre communauté et perpétueront à leur tour le feu du soleil.”

a


Notes : Ces trois bougies symboliques des parents disparus, des amis absents et des enfants à naître, doivent se trouver sur le même bougeoir.

Puis on se mettra à table, mais avant de commencer le repas, le père allumera une quatrième bougie. Elle doit être en partie déjà consumée et ne doit durer que le temps de la veillée. Il prononcera alors les mots suivants :

“J’allume cette dernière flamme de l’année qui s’achève.
Qu’elle éclaire de sa lumière et de sa joie la veillée du solstice d’hiver parmi tous les membres de notre famille “.

(les citer)

a

Vous pouvez également raconter un beau conte d’hiver à vos enfants, fabriquer et ou décorer des bougies en famille, fabriquer une couronne à porter le soir même (les enfants apprécieront particulièrement !)… Et bien sur MÉDITER !

Pour décorer une bougie vous pouvez acheter des serviettes de table avec un dessin que vous appréciez particulièrement, retirer la feuille de doublage, mettre la face de l’image contre la bougie puis passer un coup de fer à repasser 😉

Si vous avez d’autres suggestions n’hésitez pas à commenter cet article 🙂

a

a

a

a

sources principales :
http://rochsnake.centerblog.net/167-la-fete-de-jul-et-son-solstice-hiver
https://fr.wikipedia.org/wiki/Solstice

 

Tu aimeras sûrement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *